Municipalité de Notre-Dame-des-Sept-DouleursMunicipalité de Notre-Dame-des-Sept-Douleurs
Bibliothèque

Passer au contenu principal

Bibliothèque

Facebook RSS Nous joindre
Collin Surprenant (Auteur : Louise Alain)

Heures d’ouverture de la bibliothèque

Hiver / printemps

Mardi 13 h à 15 h

La bibliothèque est ouverte à l’ensemble de la population ainsi qu’aux personnes de passage sur l’île. Les usagers et usagères ont accès à un vaste choix de livres et de revues et l’abonnement aux services de la bibliothèque est gratuit. Les personnes qui séjournent temporairement sur l’île peuvent aussi emprunter gratuitement les ouvrages de la bibliothèque. Les abonnés peuvent faire des demandes spéciales qui seront rapidement transmises au Réseau Biblio du Bas-Saint-Laurent. La durée de prêt des demandes spéciales varie entre 3 et 12 semaines.

En plus de la section destinée aux adultes, la bibliothèque est munie de deux sections pour les jeunes, soit un espace pour les plus petits et un coin pour les ados. La collection de livres jeunesse est riche et diversifiée, composée d’un lot impressionnant de bandes dessinées, d’albums, de documentaires et de fiction pour la jeunesse.

Les activités de l’hiver et du printemps 2022

Club de lecture

En conformité avec les nouvelles directives de la santé publique, les membres du Club de lecture peuvent se réunir et discuter autour des titres suivants:
Petit traité sur le racisme de Dany Laférière (mardi le 1 mars à 19 h 00 )
Le Rêve de Champlain de David Hackett Fischer (avril)

L’activité est ouverte à tous.

Expositions 2022

De la mi-janvier à la mi-avril

1. Exposition 2022 sur des moments disparus
Au fil de nombreux séjours en Inde, Gilbert Delage a pris de nombreuses photos et il a réuni pour cette exposition dix-huit de portraits. Les photographies sont exposées dans la section des livres pour les adultes de la bibliothèque.
Exposition Gilbert Delage (Auteur : Louise Alain)


2. Gilles Carle, la passion du dessin

Comme tous les enfants, Gilles Carle a commencé à dessiner dès son plus jeune âge. Il le raconte quelque part. Mais, à la différence de la plupart des gens, il a continué à dessiner sa vie durant.

Il dessinait tout le temps, partout. Pour exprimer sa vision des choses et des gens, son humour, préparer les plans de ses films, dire son amour, jusqu’à la fin, quand la maladie ne lui permettait plus d’utiliser les mots. Joséphine Bacon se souvient de l’avoir vu alors caresser ses crayons.

Né en 1928, à Maniwaki, Gilles Carle a quitté Rouyn-Noranda à 16 ans pour venir étudier à l’École des Beaux-Arts et à l’École des Arts graphiques à Montréal.

En plus du dessin et de la peinture, il s’est initié à plusieurs métiers, la publicité, la photo, l’imprimerie. Il a aussi étudié en littérature et en histoire de l’art.

À partir de 1955, il est graphiste à Radio-Canada; en 1960, il devient scénariste et documentaliste à L’Office national du film.

L’année 1965 marque le début de sa carrière dans le cinéma avec son premier long-métrage, La vie heureuse de Léopold Z. L’apport de Gilles Carle à l’évolution, pour ne pas dire la révolution, du cinéma québécois et de son langage est immense et bien documenté.

En revanche, son talent de dessinateur est longtemps resté dans la sphère de l’intime, du quotidien, du confidentiel. Après sa mort, deux expositions dévoilent au grand public des centaines de ses dessins. Et l’on sait qu’il ne s’agit là qu’une infime partie de ce qu’il a produit sa vie durant!

C’est grâce à Chloé Sainte-Marie, figure d’innombrables dessins et principale dépositaire de son œuvre picturale, que ce versant du talent dont est investi le cinéaste est parvenu jusqu’à nous.

Dans le catalogue de l’exposition rassemblant quelque cinq cents œuvres au Marché Bonsecours en 2010, Chloé écrit qu’elle a demandé à Gilles, déjà à l’hôpital, s’il voulait toujours qu’elle fasse une exposition de ses dessins. Un battement de paupières valait tous les « oui ».

Nous avons la joie intime et l’insigne plaisir de présenter 30 dessins de Gilles Carle en ce lieu qu’il aimait tant et qui a imprégné sa vie à jamais.


Photos et dessins Gilles Carle  loading=
Gilles Carle et Chloé


Tissage collectif
Tout au long de l’été 2021, vous avez été nombreux à tisser un fil, une lanière d’écorce, des brindilles et même quelques fleurs, dans le cadre de tissage installé à l’extérieur du centre communautaire. Vous pouvez admirer le résultat de ce tissage collectif à la bibliothèque.

Tissage_1  (Auteur : Louise Alain)
Tissage_2 (Auteur : Louise Alain)


Politique d’expositions au centre communautaire

Politique d’expositions au centre communautaire

Les nouveautés 2022 disponibles

Demandes spéciales 29 janvier 2022
Développement de la collection 29 janvier 2022


Coordonnatrice: Louise Alain

Comité de la bibliothèque municipale
Louise Newbury, représentante de la municipalité par interim
Louise Alain
Sylvie Desrosiers
Michèle Giresse
Noelle Sorin

Crédit photos à Louise Alain, Colin Surprenant et Roseline Vaillancourt



ARCHIVES

Réseau-biblio

La bibliothèque a déménagé ses effets le 11 juin 2016 dans le nouveau Centre communautaire de l’île au 6203, chemin de l’Île.

Lien réseau-biblio : http://www.reseaubiblioduquebec.qc.ca.

Un vent d’activités à l’île...!

Programmation estivale 2019

La saison des activités culturelles estivales 2019, lancée avec succès par Le temps d’un livre jeudi dernier, se poursuit cette semaine.